Composant React Root ​​​​​​​
Nous contacter

#InspyreChange - Initiative eau potable

}

Partenariat Pregis-UZima

Chaque année, des membres de l'équipe Pregis se sont rendus en Afrique afin d'aider à lutter contre le manque d'eau potable. Ils ont pu constater par eux-mêmes les conditions de vie des habitants et ils ont été marqués par l'impact que peut avoir l'eau potable, une ressource que nous tenons pour acquise au quotidien, sur une communauté. Leur expérience a inspiré le reste de l'équipe de Pregis LLC : nous avons donc élaboré un plan d'action. Nous collaborons avec UZima, une organisation à but non lucratif qui fournit des filtres à eau d'une importance vitale à des communautés qui n'ont pas accès à l'eau potable. En 2018, Pregis LLC reverse à UZima une part des bénéfices tirés de la vente de ses emballages AirSpeed HC Inspyre bleus aux États-Unis, avec pour objectif de changer la vie de 50 000 personnes grâce à ses filtres.

À propos d'UZima

UZima signifie « plein de vie » en swahili.  C'est un nom qui lui va bien car UZima Clean Water Mission est une organisation à but non lucratif qui donne à des communautés du monde entier accès à l'eau potable grâce à un système de filtration de l'eau. Avec un filtre UZima et deux seaux, il est possible de recueillir de l'eau contaminée et de la transformer en eau potable propre. À l'heure actuelle, les filtres UZima sont utilisés sur cinq continents et ont un impact considérable : ils permettent de diminuer voire d'éradiquer des maladies transmises par l'eau, de réduire le taux de mortalité des nourrissons et des personnes âgées, et d'améliorer le bien-être général au sein de ces communautés. S'ils sont bien entretenus, ces filtres ont une durée de vie de 10 ans et peuvent avoir un impact positif sur toute une génération !

Le manque d'eau dans le monde

Le manque d'eau touche 1 personne sur 9 à travers le monde. Il ne s'agit pas de la crise mondiale de demain : elle existe déjà. Son impact le plus important ? La santé, car les maladies transmises par l'eau sont la première cause de mortalité dans le monde. Mais ses effets ne sont pas toujours aussi visibles : le manque de temps, d'éducation et d'autonomie des femmes ainsi que le cycle de la pauvreté sont également liés au manque d'eau potable. Par exemple, en Afrique, chaque année, les femmes passent 40 milliards d'heures à marcher pour trouver de l'eau. Ce temps aurait pu être passé à étudier, à travailler ou à créer une entreprise pour subvenir aux besoins de leur famille. Les enfants quant à eux manquent 443 millions de journées d'école par an à cause des maladies transmises par l'eau.  L'accès à l'eau potable peut transformer la vie de ces personnes. Le temps consacré à la collecte de l'eau pourrait alors être consacré à l'éducation, à l'émancipation et à l'amélioration des conditions de vie de leur famille.

Vous avez envie d'aider ? Faites un don !